Korhogo : COP28 cadre avec le colloque international sur les crises sécuritaires en Afrique

La COP 28 qui a ouvert ces travaux le 30 novembre 2023 à Dubaï aux Emirats Unis avec 70 milles participants venus du monde   cadre avec le colloque international pluridisciplinaire sur les crises sécuritaire (alimentaires…) en Afrique :  diagnostics, défis et stratégies pour es solutions durables en Afrique qui se tient à Korhogo du 28 au 1er décembre 2023 au nord de la Côte d’Ivoire au nord de la Cote d’Ivoire.

Le président du comité scientifique de ce colloque international pluridisciplinaire professeurs Adama Couibaly a fait savoir « Le réchauffement climatique avec ses effets de plus en plus visibles pousse les écosystèmes (forêts, zones humides et autres écosystèmes vitaux) au-delà de leurs limites et place l’Afrique dans une certaine insécurité environnementale menaçant ses ressources naturelles ainsi que le bien-être et la survie de ses populations. Un nombre ne croissant de personnes vivent aujourd’hui dans l’insécurité alimentaire et hydrique et doivent aussi faire face à un risque élevé de maladies lié à la modification de leur environnement ».   a-t-il expliqué

Dans un monde en ébullition où les parenthèses de calme sont des accidents heureux, l’intérêt de parler de « sécurité et de paix durable » devient ce qu’il y a d’humain à promouvoir. Cet intérêt pour « une paix durable », suscité par le FONSTI, le PASRES et leurs partenaires, est soutenu par l’actualité qui l’alimente de ses drames en constant renouvellement. Conscients de l’enjeu sécuritaire de cette belle intuition humanisante du FONSTI, des experts aux accents aussi variés que leurs formations et les valeurs dont ils sont porteurs, l’ont scientifiquement pris en charge.

L’idée d’organiser une réflexion collective sur les crises sécuritaires en Afrique nous est venue à la suite d’un constat. Depuis des décennies, les crises sécuritaires se multiplient sur le continent malgré les mécanismes de prévention mis en place dans la plupart de nos États. Toutes situations qui représentent un frein au développement harmonieux de nos pays.

Le secrétaire exécutif de la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques, Simon Stiell a appelé à la sortie des fossiles, suivant les recommandations de multiples rapports de l’ONU. « Si nous ne donnons pas le signal de la phase terminale de l’ère fossile telle que nous la connaissons, nous préparons notre propre déclin terminal« , a-t-il lancé devant l’ensemble des délégués. « Et le prix payé le sera en vies humaines« .

Le pape François a appelé jeudi les participants à la COP28 de Dubaï à « penser au bien commun (…) plutôt qu’aux intérêts de circonstance de quelques pays ou entreprises », dans un message publié sur le réseau social X.

« Espérons que ceux qui interviendront à la #COP28 soient des stratèges capables de penser au bien commun et à l’avenir de leurs enfants plutôt qu’aux intérêts de circonstance de quelques pays ou entreprises »

 

Yamissa Silué (correspondant NDC  régional  à korhogo)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Notice: ob_end_flush(): Failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/nouvellesduconti/public_html/wp-includes/functions.php on line 5373