Action gouvernementale : le Secteur privé demeure au centre des priorités

Patrick Achi a fait savoir que le secteur privé  demeure au centre des priorités du gouvernement. Il a fait cette adresse, lors de sa deuxième  conférence de presse sur les actions gouvernementales, au titre de l’année en cours, le lundi 21 novembre 2022  à l’auditorium de la Primature à Abidjan-Plateau.

Dans cette perspective, le chef du gouvernement ivoirien a traduit la volonté de l’Etat d’intensifier ses relations de partenariats avec tous les acteurs du secteur privé. Dans la mesure où  ce dernier occupe une place essentielle dans le projet du développement.

« Les relations entre les secteurs public et privé ont toujours été fortes et régulières. Elles deviennent beaucoup plus fortes parce que le Président de la République a exprimé cette volonté. Il faut que nous allions main dans la main, parce que les ressources que l’Etat utilise pour les investir dans les infrastructures sociales et donner une vie décente aux populations viennent du secteur privé », a souligné Patrick Achi

Patrick Achi a développé qu’aucun Etat ne peut se développer de façon durable,« c’est ce qui justifie qu’à chacun de nos séminaires, on reçoit les acteurs du secteur privé, on discute avec eux (…) Nous sommes dans un système gagnant-gagnant, où ils ont besoin de nous et nous avons besoin d’eux, pour qu’ensemble nous développions le pays. Nos relations sont au beau fixe et continueront de l’être », a t-il  affirmé

Dans son analyse, Patrick Achi a mis en exergue le point du dans l’insertion professionnelle de citoyen ivoirien. Il a clarifié, à ce titre, que malgré la construction des universités publiques à travers le pays, l’Etat ne peut pas à lui seul embaucher les diplômés. Il a donc exhorté les diplômés  à faire preuve de reconversion et de flexibilité, pour se donner plus de chance dans leur enquête d’emploi. « C’est un problème de mentalité que nous avons dans le pays. Vous n’êtes pas obligés de faire le travail pour lequel vous avez été formé » a-t-il préconisé.

Dans cette politique de  renforcement du partenariat État – secteur privé, le   paiement des factures de l’Etat aux fournisseurs est fixé dans un délai 30 jours.

 

Sidibé Yacouba

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Notice: ob_end_flush(): Failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/nouvellesduconti/public_html/wp-includes/functions.php on line 5373