Le Mali s’accorde avec une société russe pour installer une raffinerie d’or dans le pays

Le Mali a décidé de s’industrialiser pour amorcer un développement réel. Ainsi, les autorités ont pris la décision de transformer sur place certaines matières premières issues de son sous-sol, dont l’or. Le pays veut se doter d’une usine d’affinage de l’or avec l’aide du géant russe Krastsvetmet. 

Alors qu’il participait au forum d’industrie nucléaire Atomexpo-2024, le ministre malien des Mines, a profité pour se rendre dans la ville russe de Krasnoïarsk, en Sibérie. Le but de cette visite est de visiter l’entreprise Krastsvetmet, une société russe spécialisée dans l’affinage de l’or.

Selon le ministre Amadou Keita, après avoir vu et constaté par lui-même le travail qui se fait, le processus convient au mali et doit être réalisé dans le pays ouest africain. « Nous avons signé un protocole d’accord sur la base duquel Krastsvetmet va nous appuyer dans la construction d’une usine d’affinage qui pourra donc affiner 200 tonnes d’or par an », a-t-il indiqué.

« Ce partenariat va nous permettre de bénéficier d’abord de la technologie et des équipements de Krastsvetmet, donc d’avoir les dispositifs industriels nécessaires pour affiner l’or produit au Mali et pourquoi pas dans la sous-région », a-t-il souligné avec optimisme. « Notre objectif aujourd’hui avec la Russie, c’est de faire en sorte que des partenaires russes puissent venir au Mali investir dans un cadre de partenariat gagnant-gagnant en termes de recherche, d’exploitation, mais aussi de transfert de compétences », poursuit-il.

Le Mali est le troisième producteur d’or en Afrique derrière l’Afrique du Sud et le Ghana. Cependant, le pays ne semble pas satisfait des avantages issus de cette exploitation de ressources minières et veut améliorer les revenus par d’autres manières.

 

R-NDC

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *