USA: le fils d’un ex-président africain condamné pour trafic de drogue

Dans une affaire aux ramifications internationales, Malam Bacai Sanha Jr., fils d’un ancien président de Guinée-Bissau, a été condamné à une peine de plus de six ans de prison aux États-Unis pour son implication dans un trafic de drogue, selon un communiqué du ministère américain de la Justice publié mardi.

L’affaire a été qualifiée de loin d’être ordinaire par Douglas Williams, agent spécial responsable du bureau local du FBI à Houston (Texas), soulignant le lien familial de l’accusé avec l’ancien chef d’État de la Guinée-Bissau. Cette connexion a jeté une lumière crue sur les motivations profondes qui ont alimenté les activités criminelles de Sanha Jr.

Selon les autorités américaines, âgé de 52 ans, Malam Bacai Sanha Jr. aurait orchestré un trafic d’héroïne, organisant son transport depuis l’Europe vers les États-Unis dans le but de financer un coup d’État en Guinée-Bissau, avec l’ambition de prendre les rênes du pouvoir dans ce petit pays d’Afrique occidentale.

L’arrestation de Sanha Jr. et de son complice est survenue à Dar es Salaam, capitale économique de la Tanzanie, en juillet 2022, après quoi les deux individus ont été rapidement extradés vers les États-Unis pour faire face à la justice.

En septembre 2023, Malam Bacai Sanha Jr. a plaidé coupable d’avoir participé à une organisation criminelle en vue de distribuer une substance réglementée dans le but d’une importation illégale. Cette reconnaissance de culpabilité a conduit à sa condamnation à 80 mois de prison, marquant ainsi un chapitre sombre dans la vie de cet homme qui a autrefois occupé des fonctions gouvernementales.

 

Le parcours politique de la famille Sanha en Guinée-Bissau est émaillé de moments tumultueux. Le père de l’accusé, Malam Bacai Sanha, avait d’abord été porté au pouvoir par une junte en 1999, avant de perdre les élections l’année suivante. Il a ensuite remporté la présidence lors du scrutin de 2009, mais son mandat a été écourté par son décès en 2012, alors qu’il était en traitement médical à Paris.

Quant à Malam Bacai Sanha Jr., également connu sous le surnom de «Bacaizinho» en Guinée-Bissau, il a eu une carrière politique ascendante, occupant notamment le poste de conseiller économique auprès de son père. Cependant, ses aspirations politiques ont été ternies par son implication dans des activités criminelles transnationales.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *