Semaine de la Population 2022 : le dividende démographique au cœur des échanges

 Le Ministère du Plan et du Développement à travers l’Office National de la Population (ONP) organise, du 07 au 11 novembre 2022, l’édition 2022 de la Semaine de la Population, en partenariat avec le Fond des Nations Unies pour la population (UNFPA). Cette première étape de la semaine de la Population se tiendra à Daloa.

 

Conscient des défis liés au dividende démographique dont l’accélération dépend des investissements et des reformes dans bon nombre de domaines, le Gouvernement ivoirien continue de réaliser d’importants investissements stratégiques dans des domaines clés en l’occurrence, la santé, l’éducation, l’emploi des jeunes, l’économie, etc.

Le Ministère du Plan et du Développement , département en charge de cette question, initie à travers l’Office National de la Population (ONP), organe de coordination et de suivi de la quête du dividende démographique, d’importantes activités de mise à disposition d’évidences, de plaidoyer de sensibilisation et de formation notamment, les consultations nationales sur le dividende démographique, le dialogue de haut niveau, la caravane nationale et le lancement de la campagne régionale de Communication pour le Changement Social et Comportemental (CCSC) en faveur de la jeunesse. Dans cette dynamique, l’ONP organise, en partenariat avec le Fond des Nations Unies pour la population (UNFPA), l’édition 2022 de la Semaine de la Population dont la première étape se déroulera dans la ville de Daloa.

Le dividende démographique

Présidée par la Ministre du Plan et du Développement, Nialé Kaba, la première étape de cette semaine vise à contribuer aux efforts du Gouvernement en matière d’information et de communication en vue de susciter une prise de conscience sur le concept du Dividende Démographique et de faciliter la mise en œuvre des Objectifs de Développement Durables (ODD) à l’horizon 2030.

Spécifiquement, il s’agira d’échanger avec les principaux acteurs de la région du haut Sassandra sur les défis et enjeux à dimension démographique du développement socio-économique et de susciter la mobilisation sociale autour desdits défis.

Cette étape de Daloa enregistrera la participation de plusieurs partenaires techniques et financiers, des ministères techniques, des organisations de la société civile, des étudiants ainsi que des professionnels des médias.

Par ailleurs, cette semaine de la population sera marquée par six (6) moments forts à savoir, la concertation avec les professionnels des médias, la session de partage et d’échanges avec les produits de recherche sur le dividende démographique, la session de renforcement des capacités des directions régionales, le dialogue avec les Chefs traditionnels et leaders communautaires, le forum régional des collectivités territoriales sur le dividende démographique, et la rencontre de haut niveau avec l’ensemble du corps préfectoral. Clou de la semaine de la population, cette rencontre de haut niveau réunira les autorités préfectorales des départements de Daloa, Issia, Vavoua, et celles de Zoukougbeu. Aussi, elle servira de tribune de partage et d’échanges sur les défis démographiques du développement socio-économique de la Côte d’Ivoire, et plus spécifiquement de la Région du Haut Sassandra, et les implications afférentes dans la perspective de bénéficier d’un dividende démographique.

Rappelons que conformément à la dynamique d’accélération de la réalisation des objectifs de la Conférence Internationale sur la Population et le Développement (CIPD) et du développement durable d’ici à 2030, l’ONP a entrepris l’intensification de la sensibilisation sur les enjeux en matière de dividende démographique, surtout dans la période post Covid-19. A cet effet, en 2021, plusieurs grappes sectorielles en région ont été mobilisées autour des enjeux du dividende démographique. Celles-ci incluent les autorités administratives (à travers le Corps préfectoral, les Conseils régionaux, les Mairies), les professionnels des médias, les Ministères sectoriels à travers leurs Directions régionales ainsi que la communauté universitaire.

Précisons que la Côte d’Ivoire, à l’instar de la plupart des pays d’Afrique Subsaharienne, présente une structure de population extrêmement jeune avec une fécondité encore relativement élevée et une croissance démographique de 2.9% par an.

 

 Sercom avec NDC 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Notice: ob_end_flush(): Failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/nouvellesduconti/public_html/wp-includes/functions.php on line 5373